De retour dans la cordillère des Andes, Équateur

Km 14 154

On quitte la plaine et devant nous on a un mur qui semble infranchissable. Ça monte super raide (10% en moyenne, parfois c’est bien plus) pour arriver à 4200m d’altitude. Il nous faut 2 jours entiers pour y arriver. On est totalement crevés quand on arrive au parc national de Cajas qui se situe en haut de la cordillère. On mange des salchipapas (saucisses avec frites) au resto du parc national pour se redonner du moral et la motivation pour faire un petit tour dans le parc. Nos jambes ne nous portent pas très loin, mais on arrive à faire le tour de la jolie Laguna Toreadora. On prend encore un petit dessert (un peu de sucre ne fait jamais du mal après tant d’efforts 😉), puis on descend jusqu’à Cuenca. Ici, on prend un jour pour se reposer, visiter le joli centre colonial et se faire vacciner (comme ça c’est fait, ça nous permettra d’aller visiter les îles Galapagos et peut-être ça facilitera les futures passages de frontière !).

Au départ de Cuenca, ça grimpe de nouveau et malgré le jour de repos, nos jambes font déjà mal juste en y pensant. Mais avec de la patience et de la persévérance, on arrive jusqu’à Ingapirca. Le lendemain matin, on visite le site archéologique du même nom. Il s’agit du site le plus important de l’Equateur. Il a été construit par le peuple Cañari, puis exploité par les Incas. Malgré le nombre de sites archéologiques qu’on a déjà vu, il y a toujours des petits détails différents et les visites restent intéressants.

Ensuite, c’est malheureusement la pluie et le brouillard qui nous poursuivent et on ne voit malheureusement pas le paysage autour de la route sinueuse qu’on suit. On descend et on remonte plusieurs fois, et parfois il y a quand-même quelques rayons de soleil. Dans une de ces fenêtres de beau temps, on a une belle vue sur le sommet enneigé du Chimborazo, la plus haute montagne de l’Equateur. C’est une chance de l’apercevoir car les jours suivants lorsqu’on passe juste à côté, le sommet est caché dans les nuages. On espère qu’on aura plus de chance avec le Cotopaxi, un autre beau volcan plus au nord. Mais avant, on fait un petit détour vers l’Amazonie !

Pour toutes les photos, clique ici:
De retour dans la cordillère des Andes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *