De Cusco vers la côte, Pérou

Km 11 407

En étudiant la suite de notre parcours sur la carte, on avait peur. En quelques jours, on devait faire 15000m de dénivelé 😱 Mais les paysages étaient tellement jolis qu’on n’a presque pas remarqué toutes les côtes !

En partant de Cusco, on a fait un petit détour dans la vallée sacré des incas où les sites archéologiques s’enchaînent dans cette région. Si on avait voulu tous les visiter, il aurait fallu rester un mois. On a commencé avec le site de Chinchero, des ruines incas sur lesquels les colonisateurs ont construit une église. Maintenant que les archéologues ont dégagé les ruines incas en-dessous de l’église, cela donne un joli mélange de cultures. Le lendemain matin, on a visité les salines de Maras. Une source salée naturelle alimente un grand nombre de bassins d’où les incas extrayaient déjà du sel. Maintenant, les familles originaires de Maras sont toujours propriétaires de ces mines et continuent d’extraire du sel comme leurs ancêtres auparavant. On a enchainé avec le site archéologique de Moray qui se trouve à seulement quelques km. Il s’agit d’un complexe agricole avec plusieurs terrasses en cercle. Le but était de protéger les terrasses toutes en bas du vent froid et d’obtenir des températures supérieures avec le soleil qui chauffe les pierres des terrasses. Ainsi, les incas pouvaient cultiver des plantes qui ne poussent pas à 4000m d’altitude normalement. Pas bête ces incas! On a fait une belle descente au fond de la vallée sacrée, cette vue seule valait déjà le détour. Après une dégustation de bières artisanales et un bon burger, on a terminé la journée à Ollantaybambo, un site majeur dans la vallée sacrée. C’était un fort militaire construit dans les flancs raides des montagnes. Nous sommes impressionnés par les petits chemins creusés dans les rochers, les terrasses super raides et les fontaines alimentées à partir d’une petite rivière passant près du site. Les incas avaient clairement des bonnes connaissances en génie civil!

Même si c’est super sympa de visiter tous ces sites, on en a vue assez pour un moment. On s’est concentré de nouveau plus sur nos vélos. Pour arriver vers la côte, nous avons dû enchaîner plusieurs vallées très basses pour retourner à l’altiplano juste après. Plusieurs fois, nous avions des très belles descentes pour se retrouver dans un climat plus clément à 2000m d’altitude. Mais nous avons dû remonter aussi plusieurs fois pour revenir à 4000m d’altitude et au froid de l’altiplano juste derrière. C’était quelques journées intenses en partant en short le matin et en finissant en doudoune dans l’après-midi ou l’inverse. Mais les paysages étaient époustouflants tous les jours! Jusqu’au dernier jour où la dernière descente nous a mené de plus de 4000m d’altitude à seulement 600m d’altitude à Nasca. Vous trouverez la suite de nos aventures dans l’article sur Nasca, mais regardez les beaux paysages traversés dans notre galerie photos entretemps 😉

Pour voir toutes les photos, clique ici:
De Cusco vers la côte

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *